Les 11 raisons pour lesquelles votre enfant ne mange pas assez

Que faites-vous lorsque votre enfant ne mange pas?

 

Une des choses les plus frustrantes et angoissantes pour un parent est que son enfant ne mange pas suffisamment. Nous entendons beaucoup parler de suralimentation, mais quelles sont les raisons pour lesquelles un enfant ne mange pas ou ne mange pas assez ?

Si votre enfant ne mange pas, ce n’est pas toujours parce qu’il n’aime pas la nourriture que vous lui proposez. Voyons quelques-unes des raisons les plus courantes pour lesquelles votre enfant ne mange pas:

 

1. La croissance de votre enfant ralentit :

Vers l’âge de deux ou trois ans, la poussée de croissance de votre enfant ralentit, et son appétit également. Ce n’est pas une coïncidence si c’est à ce moment là qu’il commence à être difficile de le faire manger, ou qu’il va préférer picorer, plutôt que de faire un repas trop consistant.

En effet, sa croissance atteignant un certain plateau, il ressentira moins le besoin de devoir ingurgiter toute l’énergie nécessaire à ses besoins physiques par l’alimentation. C’est une raison fréquente pour laquelle l’appétit de votre enfant va diminuer ou se réguler de lui-même. Cela vaut également pour les enfants en âge scolaire – ils vont pousser régulièrement et de façon moins « brutale », et leur appétit va se stabiliser assez vite. Ils auront à ce moment-là dépassé le stade d’une croissance très rapide pour passer à une croissance plus régulière et modérée.

 

2. Votre enfant devient un peu difficile

Il n’est pas rare que les jeunes enfants deviennent difficiles pour la nourriture, car c’est une phase qui fait partie du développement de votre bébé, que tous les enfants ou presque traversent. Vous pouvez faire en sorte que cette phase ne dure pas trop longtemps en incitant votre enfant à manger en lui montrant que s’il mange un peu de tout il pourra ensuite passer à ce qu’il aime. Vous pouvez par exemple le soudoyer avec un dessert, ou au contraire lui retirer ce dessert ou des privilèges si votre enfant ne mange pas, mais sans en faire une fixation.

 

3. Vous lui mettez trop de pression

Les recherches montrent que les enfants que l’on force trop pour goûter la nourriture ou prendre une bouchée supplémentaire peuvent faire une sorte de blocage et manger moins sereinement. Ou bien ils peuvent faire le contraire, c’est-à-dire manger vraiment très bien – au-delà de leur appétit, et donc manger trop.

Si votre enfant est plutôt en phase de refus de s’alimenter correctement, la pression que vous lui mettez en insistant trop peut arrêter son appétit, causant une sensation de satiété prématurée, et peut même aller jusqu’à les faire vomir si vous les remplissez trop. Inciter avec insistance votre enfant à manger trop souvent entraîne en général les mêmes résultats, et un refus alimentaire.

4. Votre enfant a une allergie alimentaire

La présence d’une allergie alimentaire, surtout si ces allergies alimentaires sont multiples, peut également entrainer une perte d’appétit. Avec potentiellement de nombreuses restrictions alimentaires, ces enfants peuvent se lasser d’une alimentation quotidienne qui ne sera pas assez variée et mangeront donc logiquement moins.

 

5. Votre enfant a des papilles gustatives super sensibles

Le goût de l’amertume est accentué chez certains enfants, ce qui peut entraîner une alimentation sélective, et en particulier le rejet des légumes. Écarter les légumes de son alimentation peut aggraver la situation. Veillez également à ne pas abuser des goûts sucrés qui seront naturellement beaucoup plus addictifs pour les enfants, ainsi que très pauvres en nutriment en règle générale.

 

6. Votre enfant est sensible à la texture des aliments

Votre enfant peut se méfier de certaines textures, comme par exemple les aliments qui ont une consistance spéciale comme les champignons, ou qui sont trop humides ou gluants, et les éviter. Ou il peut être sensible à l’apparence ou l’odeur de la nourriture que vous lui présentez. Ces sensibilités par rapport à l’alimentation peuvent limiter la diversification de son régime alimentaire, conduisant à une alimentation et un apport nutritionnel insuffisant.

 

7. Votre enfant manque de certains éléments nutritifs

Votre petit bout de chou peut présenter un déficit alimentaire dû au manque de variété de son alimentation, du fait de refuser certains aliments. Cela peut vous apparaître comme «ne pas manger», mais très probablement votre enfant mange plutôt normalement en quantité, mais pas en qualité et ne trouve pas assez de variété au niveau de ses aliments et des nutriments qui lui sont nécessaire.

 

8. Votre enfant fait trop de collations

Lorsque votre enfant fait trop de collations, il ou elle remplit prématurément son ventre et il ne ressent plus la sensation de faim au moment des repas, ce qui va entrainer une diminution de l’appétit lorsqu’il sera bien installé à table sur sa chaise haute ou son rehausseur.
Certains enfants vont se remplir l’estomac de nourriture solide comme des biscuits, des fruits ou du pain et chocolat, tandis que d’autres se remplir le ventre avec des jus de fruit ou des boissons lactées par exemple. L’un ou l’autre peuvent contribuer à faire baisser l’appétit de votre enfant au moment des repas. Le piège à éviter avec le goûter est de donner des friandises trop sucrées et pauvres en nutriments et de ne pas limiter suffisamment la quantité.

 

9. Votre enfant a trop de distractions

Votre enfant peut être facilement distrait par la télévision ou des jouets à table, et cela peut en définitive avoir un impact négatif sur sa consommation alimentaire. Il est préférable de laisser votre enfant se concentrer sur la nourriture et le fait de manger lorsqu’il est installé dans sa chaise pour le repas. Il pourra toujours retourner avec ses jouets ou regarder la télévision plus tard.

 

10. Votre enfant est trop fatigué pour manger

À la fin d’une longue journée, votre enfant peut être trop fatigué pour manger. Cela peut être vrai avec les tout-petits à la maison, ou avec l’enfant qui a eu une journée bien remplie d’événements divers et variés à l’école.
La bonne nouvelle est que la plupart des enfants sont aptes à faire la différence dans leur consommation alimentaire lorsqu’un repas est moins abondant que d’habitude, et ils s’adapteront en mangeant plus au prochain repas.

 

11. Votre enfant est malade

Lorsque votre enfant est malade, il a tendance à manger moins bien, principalement en raison de la perte d’appétit qu’induit son problème physique qui accapare toutes ses ressources. Ce n’est généralement pas un source d’inquiétude au niveau alimentaire, puisque l’appétit revient naturellement quand il commence à se sentir mieux. Prévenir la déshydratation est l’aspect le plus important de la gestion de la maladie de votre enfant.

Je veux tester gratuitement le service Premium d'Amazon pendant 30 jours

Leave a Comment: